Titre Qui sommes-nous ?

HISTORIQUE DE LA FILIERE MOHAIR EN FRANCE

LA CHÈVRE ANGORA A SON HISTOIRE

historique filiere - chevre angora noir et blanc

Connue 2 000 ans avant J.C au Tibet, c'est dès le 4ème siècle avant J.C que des tablettes de Summer témoignent de la présence des chèvres Angora alors que les grecs de l'antiquité racontent la célèbre histoire de Jason et la toison d'Or.

A partir du 11ème siècle, elle s'ébroue sur les plateaux de l'Anatolie en Turquie, au coeur de la province d'Angora (actuel Ankara).

Là, se développe le premier artisanat du mohair -  mot dont l'origine est Mukhayyar qui signifie "celle qui est choisie; la plus belle".

Sa brillance, son élasticité, son confort et la beauté de ses couleurs séduisent les sultans et font sa renommée.

Dès le 16ème siècle, l'Europe commence à importer des fils et des vêtements turcs.

Ce n'est qu'au 19ème siècle qu'elle dispose enfin de fibre brute et développe une véritable industrie du mohair, principalement en Angleterre et en France.

 
HIstorique de la filiere - teinture

En France au 15e Siècle, Jacques Coeur, grand argentier du roi Charles VII, fait venir un troupeau de ces "caprins à poil long, ondulé, doux et propre à la teinture".

Ce troupeau est installé à la ferme de la "Chevrottière" dans les environs de Saint-Pourcain-sur-Sioule en Allier. On y apprend que le pelage de ces chèvres d'Orient servit pour le tissage précieux de linges liturgiques et d'habits sacerdotaux des moines du prieuré du Montet. Hélas les troupeaux ne survivent pas aux famines de l'époque.

Ce n'est que dans les années 80 que des éleveurs à l'âme de pionniers ont réussi sa réintroduction, après bien des pérégrinations, sur les pâturages français. Sa rusticité lui a permis de s'adapter à tous les milieux et à tous les climats. La chèvre à la toison somptueuse s'est installée dans les fermes de FRANCE et, s'y trouvant bien, a décidé d'y rester.

 

NAISSANCE D' UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

L'activité mohair existe en France depuis le début des années 80.

Travaillant dans un premier temps de façon artisanale, les éleveurs de chèvres angora vont rapidement s'organiser pour faire de cette activité une activité professionnelle.

Le 14 mars 1982  les éleveurs créent leur Association Nationale: ASECAUM (Association Nationale des Eleveurs de Chèvres Angora et Utilisateurs de Poil Mohair) dont l'objectif est de :

           - diffuser l'information entre les éleveurs,

           - développer la race,

           - défendre les intérêts des éleveurs.

La production nationale, certes très confidentielle jusqu'en 1987 (5 tonnes), connaît un essor dans les années 90.

A partir de 1995, une nouvelle organisation au sein de la SICA MOHAIR - principale structure de transformation - permet aux éleveurs de gérer au plus près leurs stocks de produits finis et facilite ainsi leur gestion.

Bien que la France importe chaque année autour de 2 000 tonnes de mohair brut pour l'industrie française (soit 10 % de la production mondiale), le marché du mohair brut n'existe pas en France car la production est insuffisante pour intéresser les industries.

Cette évolution a amené la production annuelle à se stabiliser autour de 16 tonnes pour 140 éleveurs pour un cheptel d'environ 7000 bêtes.

En 1999, la production a même progressé de 10 % répondant ainsi à la demande des consommateurs - à savoir l'obtention d'un produit confortable, de très grande qualité.

Cet engouement pour le mohair n'est pas retombé, et depuis 2000 la production de mohair brut reste importante et régulière.

Le marché du mohair est porteur et les quantités produites en France peuvent nettement progresser.

 

 
Structuration de la profession mohair
Historique de la filiere mohair - chèvre angora

En 1991, sous l'impulsion de l'ASECAUM et avec l'aide financière de l'OFIVAL, plusieurs études ont été menées afin d'analyser, de quantifier la production française de Mohair et d'apporter quelques éléments de prospective.

Les conclusions de cette étude sont claires: cette production a sa place en France, correspond à un véritable marché (15 % du marché fil à tricoter, 8 % du marché des couvertures en mohair - estimations 91), mais souffre d'une image floue, d'une absence de cohésion entre les différents partenaires intervenant dans la production et n'utilise pas son poids économique - certain mais dispersé.

A la suite de cette étude, l'Association Nationale des Eleveurs de Chèvres Angora et Utilisateurs de Poil Mohair décide:

                   - de travailler en filière

                   - de mettre en place un certificat d'origine et de qualité dont le but est de conforter le consommateur quant au produit mohair:

En 1994, conformément à ces nouvelles orientations, les éleveurs modifient leurs structures: l'ASECAUM est supprimée et l'Association Interprofessionnelle du Mohair Français voit sa création afin de travailler en filière. Ses 4 partenaires sont :

  • l'ANECA : Association Nationale des Eleveurs de Chèvres Angora créé en 1994 et qui représente le collège producteur. C'est l'antenne nationale (= syndicat) dont les fonctions sont la défense des intérêts des producteurs de mohair français, la mise en place de  formations, les conseils à l'installation, les informations diverses, les rencontres entre éleveurs etc.....
  • les structures de transformation avec la SICA MOHAIR qui représente le collège transformateur  et qui a signé la charte de qualité « LE MOHAIR DES FERMES DE FRANCE »,
  • l'UPRA Caprine avec CAPGENES FRANCE - Section angora  qui représente le collège génétique,
  • les éleveurs de chèvres angora et  groupements de commercialisation  qui représentent le collège commercialisation.
 
Historique de la filière mohair - pelote de laine

En 2016, la marque "LE MOHAIR DES FERMES DE FRANCE", créé en 1994, devient la propriété de la SICA Mohair et l'Association Interprofessionnelle du Mohair Français devient l'Association Mohair des Fermes de France chargée de la promotion de la marque.

LE MOHAIR DES FERMES DE FRANCE

vous garantit l'origine et la qualité du produit, puisqu'il s'appuie sur une charte de qualité et un cahier des normes techniques.

Des livrets de présentation, films vidéo, études textiles mettant en évidence les caractéristiques du « MOHAIR DES FERMES DE FRANCE » sont mis à disposition des producteurs de mohair.

Pour continuer de progresser, la filière s'oriente vers une charte d'éleveur autour « DU MOHAIR DES FERMES DE FRANCE » afin d'aboutir à une cohérence collective en matière de vente, d'environnement, d'élevage ou de gestion.

 
Quelques chiffres sur le mohair en France
Année Nombre d'éleveurs Production (en kg)
1986 30 1000
1989 118 12000
2002 130 14000
2010 140 16000

 

Galerie

Fond galerie

Box Actualité

12 avril 2013

PERMANENCES

Elles ont lieu les vendredis.

En savoir plus...

Création et Développement Com Sud  |  Mohair des Fermes de France © 2010 - 2016  |  Propulsé par e-majine Agence web Rodez Millau Mende